7 novembre 2011

4 messages - Retourner à l'article
  • Portrait d’Élie Cartan par André Weil

    le 8 novembre 2011 à 17:42, par Jacques Lafontaine

    Je ne peux résister à la tentation de citer le commentaire
    de Michael Spivak à la fin de son méga traité (bien connu des spécialistes) de géométrie différentielle.
    (désolé Michèle, je ne disposais pas du Spivak au moment où je lisais ton article).

    "Le plus grand géomètre differentiel de la génération précédente. Bien peu ont lu ses
    travaux, beaucoup prétendent les avoir lus, et tout le monde est d’accord
    pour dire que tout le monde devrait les lire. Je suis traumatisé à chaque fois
    que j’essaie. Heureusement, la plupart de ses livres ont été retravaillés d’un
    point de vue moderne, mais ça vaut encore la peine de regarder les originaux
    une fois que vous savez plus ou moins de quoi il s’agit."

    Avec des bonnes bases de géométrie projective, on peut tirer beaucoup de plaisir
    des « Leçons sur la Géométrie projective complexe », le plus abordable de ses livres.

    Répondre à ce message
    • Portrait d’Élie Cartan par André Weil

      le 9 novembre 2011 à 16:47, par jihbed

      Merci pour cet article. Cependant ou en peut trouvé l’article de A Weil « Sur l’étude algébrique de certains types de lois du mariage »

      Merci

      Répondre à ce message
      • Portrait d’Élie Cartan par André Weil

        le 10 novembre 2011 à 08:37, par Michèle Audin

        Merci pour vos messages, et excusez le délai à répondre : l’article est déjà écrit depuis un moment et j’avais oublié qu’il devait paraître ces jours-ci... Je suis un peu loin d’IdM depuis que je ne suis plus dans le comité !

        Réponses :

        1. Oui, la question des livres d’Élie Cartan est délicate : ils sont souvent très éclairants quand on a déjà compris es bases de la théorie. Merci pour cette superbe citation de Spivak !

        2. L’article d’André Weil est paru comme appendice dans « les Structures élémentaires de la parenté » de Claude Lévi-Strauss.

        Bien à vous

        Michèle Audin

        Répondre à ce message
  • Portrait d’Élie Cartan par André Weil

    le 14 janvier 2012 à 13:25, par barbaresco

    Votre article montre qu’André Weil a favorisé l’exploitation par Carl Ludwig Siegel des travaux d’Elie Cartan sur les espaces symétriques.

    Un second mathématicien a beaucoup oeuvré sur les espaces symétriques de Cartan, il s’agit du chinois Loo-Keng Hua.
    Est-ce qu’Elie Cartan et Loo-Keng Hua ont échangés des lettres ou bien se sont-ils rencontrés ? Hua était proche de Chern qui a été un élève de Cartan.

    On peut lire dans l’article de Loo-Keng Hua de 1944 en bas de page (On the Theory of Automorphic Functions of a Matrix Variable I-Geometrical Basis, American Journal of Mathematics, Vol. 66, No. 3 (Jul., 1944), pp. 470-488), que Herman Weil a informé Hua sur les travaux de Siegel et que Chern a instruit Hua sur les travaux d’Elie Cartan :
    "The author is greatly indebted to Prof. H. Weyl for sending him a copy of Siegel’s paper on Symplectic Geometry. The author would like also to express his thanks to Prof. P. C. Tang and Prof. S. S. Chern, for each sent to him one of the following two important references :
    G. Giraud, Leçons sur les fonctions automorphes, Gauthier-Villars, Paris, 1920 ;
    E. Cartan,Sur les domaines bornés homogènes de l’espace de n variables complexes,amb. Abh., vol. 11 (1935), pp. 116-162."

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.