Actualités

Remise du prix Maurice Audin 2016 (Paris, 12/12)

Le 6 décembre 2018

Voici un message de l’association Maurice Audin.

Créé en 1958, après la mort de Maurice Audin, torturé par l’armée française, le prix Maurice Audin avait été décerné chaque année jusqu’en 1963. Il a été réactivé en 2004, grâce à l’action de Gérard Tronel qui, jusqu’à sa disparition en 2017, aura œuvré inlassablement avec l’Association Maurice Audin pour la mémoire de Maurice Audin et la reconnaissance du crime d’État. Parrainé par la SMF et la SMAI, et bien sûr par l’association Maurice Audin, le prix Audin est destiné depuis lors à récompenser deux docteurs en mathématiques âgés de 45 ans au plus : un algérien exerçant en Algérie et un non-algérien exerçant en France. Annuel jusqu’en 2012, le prix est désormais décerné tous les deux ans.

Les lauréats pour l’édition 2016 ont été Bakir Farhi (Université de Béjaïa, Algérie) et Bảo Châu Ngô (Université Paris-Sud Orsay ; actuellement à l’université de Chicago). Ce dernier a reçu la médaille Fields en 2010.
Le jury était présidé par Cédric Villani.
On trouvera plus de détails et l’historique du prix (lauréats, jurys) depuis 2004 sur le site de l’Association Maurice Audin.

Traditionnellement, deux cérémonies de remise des prix sont organisées, l’une en Algérie et l’autre en France. Les circonstances ont fait que la remise des prix 2016 n’avait pu avoir lieu jusqu’ici qu’en Algérie, et uniquement pour le lauréat algérien, le 7 février 2016.
On peut lire le discours prononcé par Cédric Villani à cette occasion en suivant ce lien.

Il a enfin été possible de réunir tous les protagonistes et d’organiser dans les semaines qui viennent deux cérémonies : une à Alger le 10 décembre,
et une à Paris, à l’Institut Henri Poincaré, mercredi 12 décembre, à 18 h 30.

La prochaine édition du prix Maurice Audin sera lancée à cette occasion.

La remise des prix 2016 et le lancement du nouveau prix ont une importance toute particulière : ils interviennent après le geste historique du président de la République qui, le 13 septembre dernier, a reconnu officiellement la torture et l’assassinat de Maurice Audin, et la responsabilité de l’armée et de l’État français dans ce crime.

Une telle reconnaissance était attendue depuis plus de soixante ans ! L’association Maurice Audin, avec de nombreux soutiens, notamment dans la communauté mathématique, a lutté sans relâche pour que la vérité soit enfin officiellement dite.

Une personne incarne cette lutte et cet aboutissement : Gérard Tronel. Trop tôt emporté par la maladie, il n’aura pas pu assister à l’événement du 13 septembre, qu’il a tant contribué à rendre possible.

Les prochaines remises de prix seront l’occasion de penser à lui, de lui rendre hommage, et de renforcer notre détermination à poursuivre son action et à perpétuer le prix de mathématiques Maurice Audin.

Nous comptons sur votre présence le 12 décembre à l’IHP !

NB : La cérémonie à Alger a été annoncée par Alger patriotique ; elle s’accompagne d’un cycle de conférences présenté par Algérie presse service. Un compte rendu est proposé par La Dépêche de Kabylie.

Partager cette actualité

La tribune des mathématiciens

Suivre IDM