C’est beau la science !

Le 19 mars 2012  - Ecrit par  Aurélien Alvarez Voir les commentaires (8)

« Les maths donnent Sarkozy victorieux avec 50,3% des voix. »

Dans son célèbre sketch La publicité, Coluche revient sur la lessive Persil.

Qu’est ce qu’il y a encore comme lessive ? Y’a Persil antiredéposition !

Ah, voilà une lessive qu’elle est bonne !

Et pourquoi qu’elle est meilleure que les autres, s’il vous plaît ?

Eh bien parce que c’est écrit dessus. C’est parce qu’elle est an-ti-re-dé-po-si-tion !

Et comme on ne se lasse pas de voir et revoir ce sketch, le voici :

Alors quand on lit un article intitulé « Les maths donnent Sarkozy victorieux avec 50,3% des voix » et que sous la photo principale de l’article est écrit

« En retard dans les sondages, Nicolas Sarkozy doit l’emporter, selon une règle mathématique établie par deux universitaires français »,

si on vous demande finalement pourquoi Sarkozy va l’emporter lors de la prochaine élection, j’espère que vous aurez compris la raison : c’est une règle ma-thé-ma-ti-que !

Comme le suggère l’un des commentaires postés à la suite de l’article, Coluche n’aurait certainement pas manqué un

« Ah, voilà une étude scientifique qu’elle est bonne ! »

Cette étude n’est ni plus ni moins que reprise dans l’un des grands quotidiens de ce pays, Le Figaro, l’un de ces grands canards dont l’extrême objectivité n’est plus à démontrer.

Enfin quel beau métier que celui de journaliste scientifique quand probabilités et statistiques riment avec amusettes et fantaisies. Au diable les intervalles de confiance et la raison critique, vive les titres qui flashent !

Partager cet article

Pour citer cet article :

Aurélien Alvarez — «C’est beau la science !» — Images des Mathématiques, CNRS, 2012

Crédits image :

Image à la une - http://www.super-science-fair-projects.com/biology-science-fair-projects.html

Commentaire sur l'article

Voir tous les messages - Retourner à l'article

  • C’est beau la science !

    le 19 mars 2012 à 14:01, par Christine Huyghe

    De plus, nos deux collègues ne sont pas mathématiciens
    (rien à leur nom dans les bases de données d’articles de maths)
    mais des universitaires en siences économiques et gestion,
    arrondissant leurs fins de mois pour un site de prédictions électorales. L’article du Figaro entretient volontairement l’ambiguité
    (« les maths donnent ... ») et ensuite l’article parle de « deux universitaires » sans mentionner qu’ils ne sont pas mathématiciens. Les calculs fantaisistes présentés dans l’article sont produits par des économistes, avec une cuisine qui leur est propre, et sans doute même pas contrôlés par la commission des sondages.

    Répondre à ce message

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?