Mathématiques et emploi

Le 27 avril 2021  - Ecrit par  Régis Goiffon Voir les commentaires (1)

Les mathématiques sont omniprésentes dans notre monde. C’est l’un des principaux vecteurs de l’innovation et du progrès. C’est aussi l’un des principaux moteurs de l’économie. Beaucoup pensent encore que les études universitaires ne peuvent conduire qu’à des carrières de l’enseignement ou de la recherche. Toutefois, de plus en plus d’entreprises sont amenées à tisser des liens avec des laboratoires de recherche universitaires. Les dernières publications de Tangente éclairent cette évolution et font un point sur son impact en termes d’orientation des jeunes.

On ne s’étonnera pas que les formations mathématiques soient parmi les plus sollicitées du monde professionnel. Cela semble assez évident pour des domaines comme l’informatique, l’intelligence artificielle ou la finance. Mais il est beaucoup plus difficile d’appréhender quelle compétence mathématique sera nécessaire pour de nombreux autres secteurs en continuelle mutation et, surtout, pour les nouveaux secteurs qui émergent chaque jour. « Les formations d’ingénieurs, qui y répondaient depuis plusieurs années, ne suffisent plus à couvrir ce besoin. C’est ce qui a poussé de grandes entreprises à initier des partenariat avec des laboratoires universitaires de mathématiques » nous expliquent les auteurs d’une récente brochure parue aux éditions Tangente.

Une autre nouveauté importante, c’est que les formations mathématiques sont de plus en plus attendues par les PME et les startups.

Donner des points de repère n’est pas une tâche aisée... Alors, comment répondre aux questions que se posent les jeunes (et leurs familles) qui s’interrogent, ou à ceux qui cherchent à en savoir un peu plus sur les évolutions en cours, sur les possibilités actuelles, les perspectives ?

Après avoir apporté des éléments de réponse dans un numéro hors série « Les mathématiques au cœur de l’emploi », Tangente complète sa démarche avec une brochure de 160 pages consacrée à « Mathématiques et emploi - Un monde professionnel très demandeur ».

JPEG - 200.8 ko
La Cityjoule
Aérodynamique et mathématiques : Voiture à pile à combustible de l’Université de Nantes au Cx exceptionnel

L’Agence pour les Mathématiques en Interaction avec l’Entreprise et la société (AMIES) s’est impliquée activement pour la réalisation de ces numéros. Rencontre avec Véronique Maume-Deschamps, depuis 2018 directrice d’AMIES.

Véronique, en quelques mots, l’AMIES c’est quoi ?

C’est une unité d’appui à la recherche du CNRS, de l’université Grenoble Alpes et de l’INRIA qui développe des relations entre des laboratoires de mathématiques et des entreprises au niveau national. Son principal financement provient du labex AMIES ce qui permet de participer à des projets de recherche et de soutenir des manifestations scientifiques. Les métiers des mathématiques et l’insertion professionnelle des diplômés sont au coeur des préoccupations de l’agence. C’est ce qui explique notre participation au Hors-Série 73 de Tangente et à cette brochure qui approfondit les questions abordées dans le magazine.

Qui a participé à cet ouvrage ?

Tangente recherchait des collaborateurs à la source et nous a contactés, ainsi que des laboratoires, des entreprises...
Plusieurs membres du bureau d’AMIES se sont impliqués dans ce projet. Nous avons sollicité des entreprises très différentes comme par exemple Airbus et Umanit... et aussi des ancien(ne)s étudiant(e)s.

Dans le passé les brochures Zoom [1] de l’ONISEP présentaient quelques aspects des métiers des mathématiques. Qu’apporte de plus cette nouvelle publication ?

Ces excellentes brochures, toujours d’actualité, sont surtout, en quelque sorte, des aides à l’orientation pour les élèves, leurs familles et aussi les enseignants. Elles présentent des métiers à forte composante mathématique accessibles de bac + 2 à doctorat.
« Maths et emploi » souhaite plus présenter les domaines qui utilisent les mathématiques en mettant un éclairage sur les aspects les plus récents ou les plus inattendus.

Comment ont été choisis ces domaines ?

L’idée était d’être complémentaire par rapport aux brochures Zoom. Il nous a paru important de présenter les nouveaux métiers qui émergent, les champs d’application les plus récents car les mathématiques évoluent depuis quelques années à vitesse vertigineuse ! Ce n’est pas facile, voire presque impossible, de suivre cette évolution et d’appréhender le rôle joué par les mathématiques dans le monde moderne.

Justement, peut-on évaluer l’impact des mathématiques dans l’économie ?

Ce n’est pas simple. AMIES avait commandé « l’Etude de l’impact socio-économique des Mathématiques en France » en 2015 auprès de CMI (un cabinet de conseil en stratégie, organisation...) qui s’est appuyé sur les méthodologies développées pour réaliser des études de même nature entre autres en Angleterre et aux Pays-Bas.

Est-ce que cette brochure peut être une réponse partielle à la fameuse question « à quoi servent les mathématiques ? »

Quand on voit la diversité des applications présentées, qui vont de l’analyse de la marche pour détecter la sclérose en plaque à l’optimisation des calculs pour la production d’énergie éolienne, en passant par les cryptomonnaies, la blockchain, le traitement d’images, la géométrie de l’information, la simulation numérique, le calcul à haute performance..., on peut réaffirmer que les mathématiques sont partout, de plus en plus !
Mais pour les jeunes, le choix d’une « voie » n’est ni simple, ni facile, les points de repère sont peu nombreux.

Merci Véronique !

JPEG - 909.2 ko
Assemblage final d’un Airbus A350-941 à Toulouse.
De la conception aux vols commerciaux la quantité de mathématiques mobilisées est phénoménale !

L’aventure humaine se développe sous nos yeux de façon vertigineuse en s’appuyant sur le travail quotidien de milliers de mathématiciennes et de mathématiciens. Dans le passé, des brochures telles que L’explosion des mathématiques ou Mathématiques l’explosion continue montraient bien le rôle crucial joué par les mathématiques dans les interactions avec les autres sciences. Cette nouvelle brochure propose, aux jeunes et aux curieux, un éclairage supplémentaire tout en soulignant fortement « l’importance des mathématiques pour trouver un emploi » comme l’écrit Gilles Cohen en début d’ouvrage. Nous aurons besoin de plus en plus de mathématicien(ne)s et le monde du travail demandera de plus en plus de collaborateurs ayant une solide formation en mathématiques. Les nombreux domaines abordés, choisis parmi des milliers, sont suffisants pour satisfaire la curiosité de ceux qui se demanderaient où sont les mathématiques dans « la vraie vie » et ce que peuvent bien faire les mathématicien(ne)s dans leur bureau.

Les publications traitant des métiers des mathématiques ne sont pas légion. Ce « bib 73 », passionnant, agréable à lire, très bien illustré fait plus qu’apporter une contribution à la vulgarisation des mathématiques. Il donne de sérieuses pistes de réflexion à celles et à ceux qui, ayant le goût des mathématiques, se posent des questions sur leur avenir professionnel.

JPEG - 534.4 ko
Maths et emploi
Post-scriptum :

L’auteur remercie Laurent Bartholdi, responsable de la rubrique Tribune, et l’équipe du secrétariat de rédaction d’Images des mathématiques, tout particulièrement Carole Gaboriau et Maï Huong Pham-Sauvageot, pour leur aide, leurs conseils et leur continuelle présence tout au long de la rédaction de cet article.

Article édité par Laurent Bartholdi

Partager cet article

Pour citer cet article :

Régis Goiffon — «Mathématiques et emploi» — Images des Mathématiques, CNRS, 2021

Crédits image :

Maths et emploi - ©Alex-stock.adobe.com

Commentaire sur l'article

Voir tous les messages - Retourner à l'article

  • Mathématiques et emploi

    le 27 avril à 16:06, par Régis Goiffon

    Nous apprenons (fin avril 2021) la sortie d’une nouvelle brochure de l’ONISEP, Les métiers des mathématiques, de la statistique et de l’informatique, en téléchargement automatique sur le site de l’ONISEP.

    Elle a été réalisée en collaboration avec l’Amies (Agence pour les Mathématiques en Interaction avec l’Entreprises), la CFEM (commission française pour l’enseignement des mathématiques), Femmes et mathématiques, la SFdS (Société Française de Statistique), la SIF (Société informatique de France), la SMAI(Société de Mathématiques Appliquées et Industrielles) et la SMF (Société mathématique de France).

    Ce projet a pu voir le jour grâce à de nombreux sponsors : CNRS-INSMI et CNRS-INS2I, DGESCO-MENJS, Fondation mathématique Jacques Hadamard, Fondation Blaise Pascal, Inria, Talents du Numérique, CIGREF, Syntec du numérique, les Labex Bézout, CEMPI, CIMI, Digicosme, IPoPs, XLSTAT, 3iA Côte d’Azur, ISUP, STID France, ENSAI, Icom Lyon 2, Toulouse School of Economics.

    Répondre à ce message

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?