Un défi par semaine

Novembre 2021, 4e défi

El 26 noviembre 2021  - Escrito por  Ana Rechtman Ver los comentarios (2)
Leer el artículo en  

Nous vous proposons un défi du calendrier mathématique chaque vendredi et sa solution la semaine suivante.

Le calendrier 2021 est en vente ! Il s’intitule : «Le ciel dans tous ses états».

De janvier à décembre, à travers 12 textes superbement illustrés, découvrez l’histoire des équations cachées dans les trajectoires des planètes et des étoiles ainsi que le développement des grandes théories qui ont accompagné cette ­aventure.

Semaine 47

Deux personnes marchent sur un escalator en fonctionnement. L’une des deux marche trois fois plus vite que l’autre. Lors de la montée, l’une des personnes compte $75$ marches alors que l’autre en compte $50$. Combien de marches de l’escalator faudrait-il monter s’il était à l’arrêt ?

Solution du 3e défi de novembre :

Enoncé

La réponse est : $66$.

Les neuf sommets de l’ennéagone déterminent ${9\choose 2}=36$ segments reliant deux des sommets. Chacun de ces segments détermine deux triangles équilatéraux, un de chaque côté.

PNG - 57.4 KB

La difficulté est que certains de ces $36 \times 2 = 72$ triangles sont confondus : plus précisément, si un triangle $BCD$ a ses trois sommets qui sont également sommets de l’ennéagone, on l’a compté trois fois dans le dénombrement précédent (à partir du segment $[BC]$, à partir du segment $[BD]$ et à partir du segment $[CD]$).

Il faut donc compter ces triangles exceptionnels, et retrancher deux fois leur nombre à $72$ pour obtenir le résultat correct.

Pour former un triangle équilatéral à partir des sommets d’un ennéagone régulier, la seule possibilité est de choisir un sommet sur trois. Il y a donc trois triangles équilatéraux dont tous les sommets sont également sommets de l’ennéagone : $A_1A_4A_7$, $A_2A_5A_8$ et $A_3A_6A_9$.

Ainsi, le nombre cherché est $72-2 \times 3=66$.

Post-scriptum :

Calendrier mathématique 2021 - Sous la direction d’Ana Rechtman,

Comparte este artículo

Para citar este artículo:

Ana Rechtman — «Novembre 2021, 4e défi» — Images des Mathématiques, CNRS, 2021

Comentario sobre el artículo

  • Novembre 2021, 4e défi

    le 26 de noviembre de 2021 à 13:49, par Al_louarn

    Supposons que les deux marcheurs démarrent en même temps l’ascension de l’escalator. Quand le plus rapide arrive en haut, par rapport au sol il a avancé de la longueur totale $x$ de l’escalator (en nombre de marches), et de $75$ marches par rapport à l’escalator. Donc si l’escalator a avancé de $y$ marches, alors $x = y + 75$.
    L’autre marcheur, qui va $3$ fois moins vite, n’a parcouru que $\dfrac{75}{3} = 25$ marches par rapport à l’escalator, soit la moitié des $50$ qu’il doit monter pour arriver au sommet. Il est donc à mi-distance, ce qui se traduit par $\dfrac{x}{2} = y + 25$.
    Des deux équations on tire $x = 100$ marches.

    Répondre à ce message
  • Novembre 2021, 4e défi

    le 24 de diciembre de 2021 à 17:02, par ArnoMat

    Je propose de faire un raisonnement sur la vitesse de l’escalator par rapport à celle du marcheur B le plus lent.
    Quand le marcheur A, trois fois plus rapide, a compté 75 marches en haut de l’escalator en marche, B en a parcouru 25. Mais il en compte le double arrivé en haut. Donc, la vitesse de l’escalator en marche est égal à sa vitesse de marche. Donc, quand l’escalator est arrêté, B aurait deux fois plus de marches à gravir = 100.
    Est-ce que ce raisonnement est suffisant, à votre avis ?

    Répondre à ce message

Dejar un comentario

Foro sólo para inscritos

Para participar en este foro, debe registrarte previamente. Gracias por indicar a continuación el identificador personal que se le ha suministrado. Si no está inscrito/a, debe inscribirse.

Conexióninscribirse¿contraseña olvidada?

La traducción del sitio del francés al castellano se realiza gracias al apoyo de diversas instituciones de matemáticas de América Latina.