«Piloter» la politique scientifique

El 18 febrero 2009  - Escrito por  Wendelin Werner Ver los comentarios (7)

Ci-dessous, sans commentaire (juste deux précisions: ce n’était pas un canular, et ma réponse a été négative), un mail émanant du ministère (j’ai juste enlevé les noms des personnes concernées) reçu le 31 octobre dernier (soit 15 jours avant la première réunion), au sujet de la mise en place de la stratégie nationale de recherche et d’innovation (maintenant fort connue suite au discours du 22 janvier dernier). Attention, restez concentrés pour comprendre les règles du jeu!

"31 octobre 2008

Chère collègue, cher collègue,
La ministre de la recherche et de l’enseignement supérieur lance un exercice de stratégie sur lequel elle appuiera la stratégie nationale de recherche et d’innovation pour les prochaines années. A l’issue de l’exercice, un rapport final présentera des grands défis thématiques / sectoriels et des défis relatifs au système de recherche et d’innovation lui-même (défis transversaux). Il identifiera des actions au sens large permettant de relever ces défis : un ensemble pluriannuel (quatre ans), cohérent et coordonné d’actions, dans la variété des registres de l’action publique. L’opération est pilotée par xxx pour le Ministère de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur

L’exercice s’appuie sur un comité de pilotage et des groupes de travail :
Le comité de pilotage, qui identifie les défis.
Pour chaque défi, un groupe restreint d’experts, qui élaborent les versions successives du rapport.
Pour chaque défi, un groupe de parties prenantes, qui interagissent avec le groupe resserré jusqu’à la version finale.

L’exercice a lieu en trois phases :
Etape 1 : le comité de pilotage identifie les défis - cette étape s’est terminée le 24 octobre. La liste définitive des défis est en cours de finalisation au cabinet de la ministre.
Etape 2 : Par défi, élaboration du rapport et mise en débat. De début novembre au 15 février.
Une première réunion des deux groupes lance le travail. Cette réunion aura lieu entre le 12 et le 21 novembre.
Le groupe d’experts se réunit trois fois en novembre et décembre pour élaborer le rapport.
Le groupe étendu des parties prenantes le commente et fait propositions, en allers et retours avec le comité restreint en janvier et février.
Etape 3 : production du rapport final, 1er mars.

Nous attendons la finalisation par le cabinet des listes des membres des groupes ainsi que les premières indications de cadrage. Il est probable qu’un des défis sera nommé : « le numérique, le calcul intensif et les mathématiques ».

Votre participation au groupe des parties prenantes pour ce défi a été proposée et nous espérons qu’elle sera bientôt confirmée. Ce message est là pour vous prévenir officieusement de l’imminence de l’annonce et d’une prochaine première réunion entre le 12 et le 21 novembre… réunion pour laquelle votre présence est espérée.

Amicalement"

Post-scriptum :

Voir également la brève du 19 février.

Comparte este artículo

Para citar este artículo:

Wendelin Werner — ««Piloter» la politique scientifique» — Images des Mathématiques, CNRS, 2009

Comentario sobre el artículo

Voir tous les messages - Retourner à l'article

  • «Piloter» la politique scientifique

    le 22 de febrero de 2009 à 15:01, par Julien

    Merci pour ces nombreuses précisions !

    Si j’ai bien tout compris, l’un des enjeux et dangers majeurs de cette réforme est la volonté de cloisonner la recherche mathématique dans des classes très exclusives, refermant par là même de nombreuses et potentiellement fructueuses pistes.

    Je ne peux que constater que les médias, comme souvent, n’ont pas su relever à leur juste valeur la réelle teneur de vos revendications...

    Avec mes encouragements.

    Répondre à ce message

Dejar un comentario

Foro sólo para inscritos

Para participar en este foro, debe registrarte previamente. Gracias por indicar a continuación el identificador personal que se le ha suministrado. Si no está inscrito/a, debe inscribirse.

Conexióninscribirse¿contraseña olvidada?

La traducción del sitio del francés al castellano se realiza gracias al apoyo de diversas instituciones de matemáticas de América Latina.