Retour vers le futur

El 16 octubre 2013  - Escrito por  Un jour une brève Ver los comentarios

Este artículo fue escrito en colaboración con Mathématique de la planète Terre

Le site Mathématiques de la Planète Terre (MPT), aujourd’hui Brèves de maths, a proposé, durant toute l’année 2013, une brève quotidienne avec «pour objectif d’illustrer la variété des problèmes scientifiques dans lesquels la recherche mathématique actuelle joue un rôle important, ainsi que certains grands moments dans l’histoire des sciences où les mathématiques ont, en interaction avec les autres sciences, aidé à comprendre ce que nul n’avait compris jusque-là. »

Vous pourrez retrouver la plupart de ces brèves dans notre dossier Mathématiques de la Planète Terre et l’intégralité ainsi que de nouvelles brèves, sur le site Brèves de maths.

L’assimilation de données est l’ensemble des techniques qui permettent de combiner l’information mathématique contenue dans les équations d’un modèle et l’information physique provenant des observations. Une des applications principales concerne les écoulements géophysiques (océan, atmosphère, etc.). Comme cela a été expliqué dans une autre brève, les équations sous-jacentes sont chaotiques, c’est-à-dire très sensibles à la condition initiale (effet papillon de Lorenz). Pour décrire l’écoulement sur une longue période de temps, il convient donc de connaître très précisément cette condition initiale, ce que les mesures ne permettent pas directement.

Pour lire la suite
Post-scriptum :

Brève rédigée par 
Jacques Blum
et Didier Auroux
(LJAD,
Université Nice-Sophia Antipolis et
CNRS).

Pour en savoir plus :

  • J. Blum, F.-X. Le Dimet, I.M. Navon (2009), Data Assimilation for Geophysical Fluids in Handbook of Numerical Analysis, Vol.14, Temam and Tribbia Editors, North-Holland.

Comparte este artículo

Para citar este artículo:

Un jour une brève — «Retour vers le futur» — Images des Mathématiques, CNRS, 2013

Créditos de las imágenes:

Imagen de portada - Projet Nucleus for European Modelling of the Ocean (NEMO) ; Giovanni Ruggiero (LJAD, Université Nice-Sophia Antipolis et CNRS).

Comentario sobre el artículo

Dejar un comentario

Foro sólo para inscritos

Para participar en este foro, debe registrarte previamente. Gracias por indicar a continuación el identificador personal que se le ha suministrado. Si no está inscrito/a, debe inscribirse.

Conexióninscribirse¿contraseña olvidada?

Registros

Este artículo es parte del registro «Mathématiques de la planète Terre» consulte el registro
La traducción del sitio del francés al castellano se realiza gracias al apoyo de diversas instituciones de matemáticas de América Latina.