Rubik’s cube — le livre

Le 15 novembre 2010  - Ecrit par  Michèle Audin Voir les commentaires (5)

Le Rubik’s cube, un casse-tête créé par Ernö Rubik en 1974 et un fort joli objet qu’il n’est plus indispensable de présenter, est depuis longtemps devenu un des plus célèbres jeux du monde.

Pourquoi en parler aujourd’hui ?

Eh bien, parce que les éditions Pole publient un fort joli (lui aussi) livre consacré au cube. C’est une traduction (et un peu plus, voir ci-dessous) par Alain Zalmanski [1] d’un livre paru en anglais l’année dernière sous la direction de Jerry Slocum.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le cube sans jamais oser le demander. Tout, ou presque : comment « résoudre » le cube étape par étape et en couleurs — pas seulement le cube classique, celui du logo de ce billet, mais aussi ses plus grands frères... [2]

Pourquoi en parler ici ?

Eh bien, parce que cette édition française n’est pas qu’une traduction, ni même qu’une adaptation. Le livre dont je vous parle ici contient ce qu’il est convenu d’appeler des « bonus »... et même un peu de mathématiques : le cube est un groupe ! [3] Aucun mathématicien n’en avait douté, certes... Mais c’est dans un additifs pour la version française que Quentin Berger explique en quelques pages comment le concept mathématique de groupe peut servir à la résolution du cube. La question de l’existence d’un algorithme optimal est, elle aussi, abordée (par Sylvain Gautier) dans ces bonus.

Un joli livre avec de jolies mathématiques et de jolis objets à offrir ou à s’offrir.

Post-scriptum :

Le logo de ce billet vient du site wikipedia sur le Rubik’s cube. Les autres images m’ont été envoyées par Alain Zalmanski. Merci de citer vos sources si vous les utilisez.

Notes

[1Un authentique amateur de curiosités et de mathématiques et, entre autres multiples qualités, dont vous pourrez découvrir quelques-unes sur son site Fatrazie, un collaborateur du journal Tangente.

[2Qui posent d’autres questions, par exemple, sur la façon dont ils sont construits.

[3Les 9 morceaux de chacune des 6 faces du cube ne peuvent pas prendre n’importe quelles positions, c’est donc un sous-groupe du groupe des permutations de 54 objets (un groupe à $54!$ éléments). Un « petit » sous-groupe à... 43 252 003 274 489 856 000 éléments.

Partager cet article

Pour citer cet article :

Michèle Audin — «Rubik’s cube — le livre» — Images des Mathématiques, CNRS, 2010

Crédits image :

Image à la une - Wikipedia.
img_5310 - Toutes les autres images ont été envoyées par Alain Zalmanski.

Commentaire sur l'article

Voir tous les messages - Retourner à l'article

  • Rubik’s cube — le livre

    le 15 novembre 2010 à 12:37, par Ilies Zidane

    Ça me rappelle la joie que j’ai éprouvé en le « résolvant » pour la première fois au lycée après m’être bien cassé la tête dessus...

    C’est une occasion de (re ?)découvrir ce fameux sous-groupe de symétries.

    Est-il question des mathématiques se cachant derrière ces Rubik’s polyèdres (très jolis d’ailleurs) ?

    Répondre à ce message

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Dossiers

Cet article fait partie du dossier «Recensions» voir le dossier