20 décembre 2008

2 messages - Retourner à l'article
  • L’expérience par le dessin

    le 15 janvier 2009 à 06:33, par adrienlucca

    où peut-on trouver les dessins de Poincaré ?

    Répondre à ce message
  • L’expérience par le dessin

    le 8 août 2014 à 02:10, par bayéma

    bien ! bien ! bien !!! j’approuve à 200% !
    en tant que plasticien, en tant qu’amatheur.
    pour suivre, je vais paraître lourdaud en citant la préface d’un livre (dont je ne donnerais pas le titre afin d’éviter l’accusation « d’agent commercial »).

    "nous faisons de la topologie des [...] dans le style des {}études préliminaires écrites par listing en 1847. nous raisonnons avec des dessins, sans recourir à un appareil algébrique.
    [...]
    les dessins font le propos, le texte est illisible sans eux. son vocabulaire se constitue au fur et à mesure, proche des traits et des motifs. le récit se développe autour de la question des [...], nous avons tenté en ce récit topologique d’exercer la souplesse du regard et du geste, d’écrire avec les dessins des [...]
    cependant, ces choses faites pour la main et pour l’œil n’en sont pas moins référées aux notions de la topologie."

    la mise en petites lettres du réel a été, peut-être ?!, le pas le plus décisif de l’humanité (au moins en ce que l’on appelle traditionnellement le progrès). le discours mathématique, inséparable de son écriture, a aussi été le pas décisif de ce décisif. et c’est peut-être l’apport structural le plus gigantesque que la culture grecque a offert au monde.

    l’écriture scientifique s’adresse d’abord aux scientifiques ; quoi donc de plus normal que cette écriture se professionnalise elle-même, se technicise, au point de demander de longues études qui visent en fin de compte l’efficacité. on trouve ça aussi en art, mais avec une résistance libidinale plus grande d’où, à mon avis, le peu d’échos populaires des expériences textuelles comme le nouveau roman ou l’oulipo.
    la poésie, la chanson, le roman, le cinéma restent encore très peu « efficaces », de ce point de vue ; c’est une question de « serrage » des idées.

    ne nous y trompons pas : en mathématique (comme ailleurs, en fait !) le dessin c’est le corps. alors ?...
    josef bayéma, plasticien, guadeloupe.

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.