25 décembre 2008

9 messages - Retourner à l'article

Voir tous les messages - Retourner à l'article

  • Les mathématiques et la « vraie vie »

    le 4 janvier 2009 à 12:10, par Benoît Kloeckner

    Je crois que l’accusation formulée ici n’est pas vraiment justifiée.

    Je ne suis pas du tout spécialiste de sociologie, mais il me semble qu’on y pratique (au moins) deux types d’études : des études quantitatives, qui cherchent à mesurer l’ampleur d’un phénomène (et font appel pour cela aux statistiques), et les études qualitatives qui cherchent des pistes pour comprendre ces problèmes, à partir d’entretiens beaucoup plus détaillés mais nécessairement moins nombreux. Ces dernières ne prétendent pas être statistiquement significatives. On ne peut pas en déduire de « théorème » : elles n’ont pas nécessairement vocation à donner une réponse définitive à un problème, mais plutôt à nourrir une réflexion forcément complexe et subtile.

    L’article de madame Cadolle, qu’on peut trouver à cette adresse, est qualitatif et ne s’en cache pas.
    Il est alors un peu injuste de l’accuser de faire un mauvais usage des statistiques, puisqu’elle n’y fait pas appel.

    Après un très rapide survol il me semble d’ailleurs qu’elle y prend les précautions nécessaires dans l’interprétation de ses résultats. Par exemple, on y trouve la mise en garde suivante : « Notre échantillon n’est pas représentatif et trop étroit pour conclure sur la fréquence de telle ou telle situation : nous ne vérifions pas l’exactitude des faits que tel parent nous rapporte. La constitution de l’échantillon a plutôt cherché à diversifier les situations des enquêtés et à interroger (...) » Sa conclusion (paragraphe « Tenir compte de l’asymétrie ») me semble aussi raisonnablement mesurée.

    Pour conclure, je n’ai pas d’avis sur la pertinence de l’article de recherche incriminé, mais je ne crois pas qu’on puisse s’en faire un (positif ou négatif) d’après l’article du monde. Si l’on veut savoir sur quelles bases reposent précisément les idées proposées par madame Cadolle, une seule solution : lire son article !

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.