13 janvier 2009

4 messages - Retourner à l'article
  • Graine de maths

    le 16 janvier 2009 à 15:01, par Rémi Saint-romain

    Félicitations !!

    Très joli billet. Merci.

    Rémi.

    Répondre à ce message
  • Graine de maths

    le 23 janvier 2009 à 20:19, par Odinette Renée Abib

    La conversation entre Manfredo et le paysan « nordestino » est l’une des caractéristiques de la société brésilienne : communication naturelle,spontanée et sans complexe.
    Au Brésil la façon d’enseigner et faire des mathématiques est différente, moins rigide et les olympiades sont très médiatisées a travers la S.B.M.
    Unir les citoyens aux mathématiques est une priorité nécessaire ; de plus, dans la vie tout est communication.

    Renée

    Répondre à ce message
  • Graine de maths

    le 24 juillet 2009 à 14:48, par Ilies Zidane

    C’est vraiment dommage que ce soit si différent en Françe, pas plus tard que ce matin, j’ai discuté avec un jardinier, qui me demanda ce que je faisais comme études, je lui ai répondu : « Je vais entamer une maîtrise (M1) de mathématiques ». Il m’a répondu : « Rien que ça, ça me fait mal à la tête »...

    Répondre à ce message
    • Le jardinier et les maths

      le 24 juillet 2009 à 19:03, par a.leblanc

      Ah, mais dans ce cas-là, il ne faut pas hésiter à expliquer au jardinier que, de même que M. Jourdain fait de la prose
      sans le savoir, il fait un peu de mathématiques sans le savoir quand il trace des ellipses à partir de deux points fixes qui seront les foyers, et d’une corde, pour délimiter ses parterres de fleurs qui feront le plaisir des promeneurs.

      Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.