5 juin 2013

8 messages - Retourner à l'article
  • Quelques rayons de soleil

    le 6 juin 2013 à 17:30, par ROUX

    J’ai beaucoup aimé parce que j’ai eu très peur !
    Hein ! Quoi !? Mais il a raison, ils ne sont pas du tout parallèles, ces rayons !
    Ouh la la !!!

    Alors j’ai heureusement lu très vite la fin, et, ouf !

    Et alors, je me suis souvenu que, au milieu de la voie de chemin de fer Rouen-Paris, au large de Pont-de-l’Arche, là où les voies sont rectilignes (et parallèles) sur des kilomètres, allongé sur les traverses de bois, elles ne me semblaient pas du tout parallèles lorsque je les regardais venir de si loin...

    Oh, quel beau petit voyage, cet article !

    Merci !

    Répondre à ce message
    • Quelques rayons de soleil

      le 8 juillet 2013 à 22:46, par Serge Cantat

      Merci pour votre courrier sympathique. Au moins un lecteur qui partage nos émotions scientifiques !

      Répondre à ce message
      • Quelques rayons de soleil

        le 8 juillet 2013 à 23:28, par ROUX

        Mais tellement désolé d’avoir oublié Isabelle, la mathématicienne avec mon « il ».
        Ah la la : je m’en veux !

        Répondre à ce message
  • Quelques rayons de soleil

    le 11 juin 2013 à 17:59, par Quentin

    Merci pour cette belle explication mathématique du phénomène.

    Toutefois l’explication physique ne me semble pas évidente : pourquoi voit-on ces rayons ? Comme me l’a expliquée en cinquième ma professeur de physique il faut des particules dans l’air qui vont les dévier. Est ce des particules d’eau provenant des nuages (et alors pourquoi ne voit-on pas d’arc en ciel) ? Ou des poussières dans l’air (et alors pourquoi ce phénomène n’est pas plus fréquent) ?

    En tout cas, merci pour ces beaux rayons de soleil !

    Répondre à ce message
    • Quelques rayons de soleil

      le 8 juillet 2013 à 22:44, par Serge Cantat

      Merci pour votre commentaire. L’article laisse en effet beaucoup de détails dans l’ombre ...

      Votre explication est tout à fait juste, et je confirme avec plaisir les dires de votre prof de 5e. Les rayons issus directement du soleil vont presque tous jusqu’au sol, en ligne droite. Mais une petite partie est déviée par les poussières, les gouttes d’eau, les variations de densité de l’atmosphère, etc... et peut ainsi atteindre notre oeil. L’effet « rayon » est visible grâce au contraste entre les colonnes les mieux éclairées et les colonnes plus sombres ; ces colonnes plus sombres sont celles situées à l’ombre des nuages.

      Si toute l’atmosphère nous renvoie la même quantité de lumière, on ne perçoit rien de particulier : l’image formée par notre oeil est dominée par la lumière émise par les objets placés derrière l’épaisseur d’air traversée. Néanmoins, s’il n’y a rien derrière, on voit une couleur bleue : le ciel.

      Les couleurs de l’arc en ciel nécessitent une orientation très particulière entre le soleil, les gouttes et notre oeil. Rien n’interdit un ’effet rayon’+ un ’effet arc en ciel’ : on voit alors des tranches d’arc en ciel ...

      Répondre à ce message
  • Besoin d’éclaircissement...

    le 6 septembre 2013 à 18:49, par Sylk

    Bonjour,
    Intrigué par ce phénomène je recherche sur internet une explication et votre site me parait le plus complet pour cela. Merci à vous. Cependant, votre explication ne me convainc pas (pour l’instant) pour la raison suivante :
    L’effet de perspective (lignes parallèles paraissant se rejoindre lorsqu’elles s’éloignent de nous) je suis bien d’accord mais uniquement pour des objets qui sont « à l’horizontale », ou plutôt pour des « objets » qui s’éloignent de notre oeil (comme les lignes de champ agricole). Néanmoins, pour des objets verticaux, imaginons des gratte-ciels type World Trade Center, en dessous du nuage, même si on est à plusieurs dizaines de kms d’eux, ils nous paraitront parallèles les uns des autres, précisément parce que l’objet en question « ne s’éloigne pas » de notre oeil.
    Or donc, les rayons lumineux du Soleil arrivent parallèles à la surface de la Terre (« objets » verticaux et non « horizontaux ») et je ne vois donc pas pourquoi il y aurait un effet de perspective.

    je vous remercie pour vos éclaircissements

    Cordialement

    Sylvain BARTHE

    Répondre à ce message
  • Quelques rayons de soleil

    le 20 juin 2018 à 12:50, par Yann LEMAG

    Merci pour cet article !
    J’ai longtemps cherché sur internet une explication du phénomène sans rien trouver : car s’il a un nom, je ne le connais pas, c’est donc c’est compliqué de faire une recherche...
    Cordialement

    Répondre à ce message
  • Quelques rayons de soleil

    le 15 avril 2021 à 09:30, par claudie

    Cela fait plus de soixante ans que je vois le soleil se lever sur Bréhat et l’entrée du Trieux, plein Est (enfin, là-dessus aussi, il y aurait pas mal à dire). Et ce matin - devant les rayons du soleil qui faisaient sous mes yeux un angle de plus de 60°, je me dis : « mais, c’est pas normal du tout, ce que je vois ». Il m’a fallu presque une vie pour me poser la question, et un peu moins de temps pour imaginer une réponse fausse (l’option 1 - dont je sentais quand même qu’elle ne collait pas, la diffraction au hasard par les gouttelettes me semblant pouvoir difficilement donner quelque chose de si ordonné). Grâce à la magie du net, à Image des maths, et aux auteurs que je remercie, en quelques clics, j’ai une explication. Je me coucherai moins ignorante ce soir. Merveilleux, non ?

    PS : en remerciement et en PJ, une photo du phénomène accompagnée de son Haiku, sport cérébral en vogue dans mon village

    Document joint : haikerm.pdf
    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.