18 février 2009

2 messages - Retourner à l'article

Voir tous les messages - Retourner à l'article

  • L’erreur comme source de progrès en mathématiques ?

    le 18 février 2009 à 15:52, par Jean-Marc Schlenker

    Merci pour la remarque, j’aurais en effet pu préciser qu’il faut considérer seulement des polyèdres convexes. En fait tout dépend de la définition d’un polyèdre ; la définition la plus classique est que c’est un domaine borné de R^3 qui est l’intersection d’un nombre fini de demi-espaces. Dans ce sens (qui était je pense celui d’Euclide et de Legendre) un polyèdre est toujours convexe.

    Il existe aussi une définition plus générale, qui autorise des polyèdres non convexes comme celui qui est montré sur la photo. Ces polyèdres sont parfois flexibles, et leur rigidité conduit à des questions que je trouve très intéressantes, mais c’est une autre histoire...

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.