5 de diciembre de 2015

10 messages - Retourner à l'article
  • Lorenz, Rössler, ampli-op et calcul analogique

    le 5 de diciembre de 2015 à 08:50, par ROUX

    Que d’émotions!
    Que de contrastes!

    Piste estimée rouge pour un(e) mathématicien(ne) mais piste verte pour les bacheliers des bac’ technologiques F2 ou F3 ou STIGEl ou STIGEt (mais malheureusement hors-piste pour les bacheliers STI2D, la filière techno’ physique actuelle).

    Émotions: mon père était ingénieur en électronique dans les années ’60; j’ai détesté l’enseignement de l’électronique dans les années ’80; je me suis éclaté à enseigner l’électronique (et l’électrotechnique - les moteurs et leurs alimentations, quoi) dans les années ’00 (à partir de l’année ’94).

    Si votre premier montage avec sa jolie sinusoïde :-) est encore branché, pourriez-vous seulement modifier vos valeurs des quatre résistances et les passer toutes à seulement 1000 ohms?
    Je conjecture en effet que votre amortissement est simplement dû au transitoire d’établissement de cette sinusoïde et que si vous aviez attendu assez longtemps, cet amortissement aurait cessé... Mais, assez longtemps avec une fréquence proche de 1/3Hz, c’est bigrement long dans la vie humaine puisque cela correspond à une période de près de 3s et qu’il faut attendre plusieurs périodes avant que le transitoire cesse, avec plusieurs nettement supérieur à 1 ;-).

    Mais si je me suis trompé, venez me le signaler ici, que je rougisse de honte! Je n’ai en effet fait aucun calcul sur cette belle boucle de rétro-action.

    Par contre, la fréquence très basse pour visualiser dans la lenteur de la vie humaine la construction des attracteurs étranges, ouah, c’est génial: si seulement j’avais eu votre article avant cette maudite réforme!!!

    Et, au fait, où en êtes-vous des semelles de vent, non, de Sierpinski?

    Répondre à ce message
    • Lorenz, Rössler, ampli-op et calcul analogique

      le 6 de diciembre de 2015 à 22:50, par Aurélien Alvarez

      Bonsoir et merci beaucoup pour votre commentaire. On a démonté nos montages mais refaire le premier n’est pas le plus dur. À l’occasion on essaiera votre suggestion !
      Concernant les semelles de Sierpinski, je n’en ai pas encore fabriqué mais je garde l’idée en tête...

      Répondre à ce message
  • Lorenz, Rössler, ampli-op et calcul analogique

    le 7 de diciembre de 2015 à 14:06, par Pierre-Antoine Guihéneuf

    Excellent article !

    je me souviens avoir discuté avec un prof d’électronique en IUT qui pensait qu’en régime permanent, tout système électronique (même non linéaire) avait un comportement «à la Poincaré-Bendixson» : soit périodique, soit constant (si le régime transitoire n’amène pas à une explosion de la taille des variables). Ces deux petites vidéos devraient être montrées à tous ceux qui devront toucher de près ou de loin à l’électronique. En plus, c’est joli !

    Une petite question : comment fait l’oscillo pour afficher les graphiques en 3D ? S’il fait les calculs numériquement, c’est un peu de la triche...

    Répondre à ce message
    • Lorenz, Rössler, ampli-op et calcul analogique

      le 8 de diciembre de 2015 à 09:29, par Aurélien Alvarez

      Merci pour votre commentaire !
      En fait il n’y a pas de graphiques en 3D, l’oscilloscope n’affiche qu’une projection 2D de l’espace des trajectoires et l’utilisateur peut facilement passer du plan xy, au plan yz ou xz.

      Répondre à ce message
  • Lorenz, Rössler, ampli-op et calcul analogique

    le 12 de diciembre de 2015 à 15:30, par M. Ponchant

    Je vous remercie pour cet article qui m’a enfin éclairé et réconcilié avec l’électronique depuis ma prépa.

    Résoudre des équations de la physique avec quelques fils et visualiser la solution sur un oscilo, le TP rêvé pour un physicien aimant les mathématiques. Je me demande ce que cela donnerai sur l’équation de Reynolds ou Navier-Stokes...

    Répondre à ce message
  • Lorenz, Rössler, ampli-op et calcul analogique

    le 8 de febrero de 2018 à 21:04, par yvettebouonon

    Merci pour cet article .

    Répondre à ce message
  • Lorenz, Rössler, ampli-op et calcul analogique

    le 14 de octubre de 2020 à 20:43, par LORD+KELVIN

    pardon,d’abord,pour mon francais scolastique...
    votre Article m’a stimulé à experimenter moi meme...
    et bientot vous envoierai mes modestes resultats.
    Je suis un Prof à la retraite.
    Merci et au revoir.

    Répondre à ce message
    • Lorenz, Rössler, ampli-op et calcul analogique

      le 15 de octubre de 2020 à 14:31, par LORD+KELVIN

      circuit avec deux Integrateurs et Inverseur
      equation X’’ + ( 100 k ) X = 0
      pulsation 10 k ( rad/sec )
      frequence theorique calculée 1592 Hz
      montage avec amp-op LM356
      alimentation à piles 9 V
      Resistence toutes 10 k Ohm
      Capacitè toutes 10 n Farad
      frequence réelle environ 1600 Hz
      mesuré avec la methode de Lissajous

      Répondre à ce message
  • Lorenz, Rössler, ampli-op et calcul analogique

    le 15 de octubre de 2020 à 15:36, par LORD+KELVIN

    ERRATA+CORRIGE
    Equation X’’ + ( 100 M ) X = 0
    Amp-Op LF 356
    Inverseur avec 10 k Ohm
    et trimpot 20 k Ohm
    pour le Reglage de la Oscillation .
    CA MARCHE !

    Répondre à ce message
    • Lorenz, Rössler, ampli-op et calcul analogique

      le 6 de agosto de 2021 à 01:52, par Marcello di Gennaro

      J’ai monté le circuit suggéré par LORD+KELVIN,
      puis j’ai tourné une vidéo ad hoc
      et je l’ai publié sur YouTube
      avec le titre suivant:
      «OSCILLATORE ARMONICO».

      Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.
La traducción del sitio del francés al castellano se realiza gracias al apoyo de diversas instituciones de matemáticas de América Latina.