18 octobre 2015

19 messages - Retourner à l'article
  • La valeur de π n’est pas la bonne !

    le 18 octobre 2015 à 10:26, par ROUX

    Ha ha ha !
    Alors, très amusant car la lettre tau est d’un peu loin une lettre pi qui a perdu une patte : tau, qui doit valoir le double de pi, est une lettre qui a la moitié du nombre de pattes de la lettre pi.
    Tau=2.Pi car le nombre de pattes de Pi=2.nombre de pattes de Tau.
    On n’en a pas fini avec 2 : les problèmes avec 2 s’enracinent  ;)...
    Et nous, en physique, le signe de la charge électrique qui circule dans les solides conducteurs ou semi-conducteurs.
    Moins.
    Zut !
    Moins d’où ce maudit courant électrique fléché dans le sens inverse du sens de déplacement des électrons ; moins d’où cette force électrique qui vaut moins le gradient du potentiel, et ainsi de suite :(...
    J’ai bien ri : merci !!!

    Répondre à ce message
  • La valeur de π n’est pas la bonne !

    le 18 octobre 2015 à 16:59, par FDesnoyer

    Etonnant comme je me suis fait la même réflexion pendant un cours avec des 1ereSTI2D.
    Bon, cela dit, j’ai presqu’eu peur !

    F.D.

    Répondre à ce message
  • La valeur de π n’est pas la bonne !

    le 18 octobre 2015 à 18:22, par Arnaud Chéritat

    Tau...talement d’accord !

    Au delà, la question générale de la refonte de terminologies ou notations imparfaites mais largement diffusées est délicate. Je me suis souvent plaint et j’ai peu agi. Les rares fois où j’ai essayé d’agir, je me suis fait rappeler à l’ordre dans des articles que j’écrivais, ou bien j’ai essuyé des remarques condescendant de la part de mes interlocuteurs.

    Que j’aime à faire apprendre... C’est quoi la nouvelle version ?

    Répondre à ce message
    • La valeur de π n’est pas la bonne !

      le 18 octobre 2015 à 22:17, par Aurélien Alvarez

      Ah oui, il nous faut un nouveau poème pour retenir les décimales de tau ! Lecteurs oulipiens... des idées ?

      Répondre à ce message
  • La valeur de π n’est pas la bonne !

    le 20 octobre 2015 à 15:51, par Quentin

    oui en effet la valeur de &pi n’est pas la bonne mais je trouve qu’il y a pire : la valeur de 10 n’est pas la bonne !!!
    En effet, il faudrait poser 10=16 ou bien 10=64 comme l’on fait de nombreuse personnes dans des temps reculés (et que continu à utilisé des personnages blizzards appelés informaticiens ;-) ).

    Répondre à ce message
    • La valeur de π n’est pas la bonne !

      le 21 octobre 2015 à 14:10, par Arnaud Chéritat

      C’est vrai ça, et d’ailleurs y a-t-il quelqu’un sur cette planète qui connaît les 100 premières hexadécimales de pi ou tau ?

      Plus sérieusement, incité par l’article d’Aurélien, j’ai lu le manifeste pour tau, c’est intéressant. Aurai-je le courage d’utiliser tau dans mon prochain article de recherche ? (ceux-ci sont sont truffés d’$e^{2i\pi \theta}$)

      Sur le manifeste, on apprend que ce serait peut-être Euler, qui par l’énorme impact de son œuvre, et en choisissant d’utiliser le rapport circonférence/diamètre au lieu de circonférence/rayon, aurait mis pi sur le devant de la scène. Lutter contre un choix plusieurs fois millénaire d’une base ancrée sur nos mains serait plus difficile que de lutter contre le choix de Mr Euler. Et toute base est arbitraire, même la base 2, non ?

      Répondre à ce message
  • La formule n’est pas la bonne !

    le 23 octobre 2015 à 10:19, par Redwolf482

    Bonjour,

    Quel que soit le choix de pi, ne devrait-il pas rester une racine carrée dans la formule de l’intégrale de Gauss ?
    A moins de poser tau = racine(2pi), mais on aurait rapidement affaire à des tautau.

    Répondre à ce message
    • La formule n’est pas la bonne !

      le 23 octobre 2015 à 11:04, par Aurélien Alvarez

      Oui bien sûr, vous avez mille fois raisons ! Je viens de corriger :-).

      Merci, Aurélien.

      Répondre à ce message
  • La valeur de π n’est pas la bonne !

    le 23 octobre 2015 à 13:35, par François Giraud

    ENTIEREMENT D’ACCORD avec ce constat. Je l’explique régulièrement à mes élèves, par exemple quand on ajuste des périodes dans des cosinus ou quand on manipule l’exponentielle complexe (racines de l’unité typiquement).

    Sommes-nous capables de changer ? Ce serait un beau moment d’intelligence collective.

    Répondre à ce message
  • Un débat sur Numberphile

    le 27 octobre 2015 à 22:10, par Aurélien Alvarez

    On pourra retrouver sur Numberphile (https://www.youtube.com/user/numberphile) un débat entre Steve Mould (@MouldS) et Matt Parker (@standupmaths) sur les raisons de préférer τ à π ou le contraire. Merci à Erik Python (@erikpython) de m’avoir twitté l’existence de ce débat : https://www.youtube.com/watch?v=ZPv1UV0rD8U

    Répondre à ce message
    • Un débat sur Numberphile

      le 2 novembre 2015 à 20:43, par Jérôme Germoni

      Cette question tient visiblement beaucoup à cœur à Brady Haran (qui fait Numberphile) : http://www.numberphile.com/videos/tau.html

      Répondre à ce message
  • La valeur de π n’est pas la bonne !

    le 5 novembre 2015 à 14:25, par Maxime Bourrigan

    Un petit exemple : comme Internet en a maintenant l’habitude, un petit exercice de mathématiques (australien, cette fois) a fait parler de lui récemment : deux dodécagones réguliers sont placés côte à côte (= deux pièces de 50 centimes, la monnaie australienne partageant décidemment bien des choses avec l’anglaise), le long d’un côté, et il s’agit de trouver l’angle ainsi crée aux extrémités de ce côté commun.

    Comme le dit Palais dans son manifeste, on apprend tous à l’école que la somme des angles (intérieurs) d’un triangle vaut 180° = π. Mais si notre esprit n’était pas pollué par π, on apprendrait probablement plutôt que la somme des angles extérieurs d’un polygone, quel que soit son nombre de côtés, vaut 360° = τ. Ainsi, un dodécagone régulier a des angles extérieurs valant τ/12, et l’angle recherché vaut 2 × τ/12 = τ/6 = 60°, ce qui est la bonne réponse, que l’on pouvait ainsi trouver de tête.

    Vive τ !

    Répondre à ce message
  • La valeur de π n’est pas la bonne !

    le 9 novembre 2015 à 00:18, par alfonzo

    pourquoi ne pas appeler cette valeur pipi ? ce serait très explicite !

    Répondre à ce message
  • La valeur de pi n’est pas la bonne !

    le 5 décembre 2017 à 14:37, par popo

    Un certain Harry E. Lear a calculé que Pi vaut 3,1446 :
    http://measuringpisquaringphi.com/

    Qu’en pensez-vous ?

    Répondre à ce message
    • La valeur de pi n’est pas la bonne !

      le 15 décembre 2019 à 23:13, par kwik

      3,1446 : ça peut correspondre à racine de 89/3, mais je ne sais pas à quoi ça correspond

      Répondre à ce message
  • La valeur de π n’est pas la bonne !

    le 27 juillet 2018 à 14:46, par François Brunault

    En utilisant $\tau$, l’identité d’Euler devient $e^{i\tau/2}+1=0$, ce qui fait intervenir non pas 5 mais 6 constantes fondamentales...

    Répondre à ce message
  • Et pourquoi pas 0.785 ?

    le 26 janvier 2019 à 18:30, par Peter Thollet

    Je me penchais l’autre jour sur pi et je me suis fait la réflexion suivante : Bien que tau ai l’air très légitime qu’en est-t-il de 0.785 qui est le rapport du cercle au carré dans lequel il est inscrit… Est-ce que cela ne serait-il pas plus simple ? (je me doute que tau et bien plus équilibré mais 0.785 serait-il également légitime ?)

    Répondre à ce message
  • La valeur de π n’est pas la bonne !

    le 15 décembre 2019 à 23:09, par kwik

    je me suis aussi posée la question récemment, même si mes seules connaissances mathématiques sont mes souvenirs de collège et lycée... ça peut intéresser quelqu’un peut-être de lire les calculs que j’ai essayé de faire sur pi ? vu que je suis complètement extérieure au monde des mathématiques, ça vaut ce que ça vaut, mais c’est bien de partager des remarques ^^ https://incendiesdubrouillard.wordpress.com/2019/12/15/les-rapports-de-proportionnalite-de-%cf%80-pi-avec-differentes-figures-geometriques-carre-triangle-demi-carre-pentagone-hexagone-construites-dans-un-cercle-de-meme-dimension-et-analyse-de-la-va/

    Répondre à ce message
  • Euh....

    le 29 décembre 2020 à 10:29, par Pygrator

    Alors $2 \pi r$ c’est nul, mais $\frac{1}{2} \tau r^{2}$, c’est génial ? Je trouve cet argument un peu limite personnellement.

    $\tau$ ou $\pi$ il y aura toujours des $2$ qui trainent, l’intégrale de Gauss l’illustre bien...

    Au passage la formule $e^{i \tau}=1$ ne sert pas à grand chose, l’équivalent de l’identité d’Euler serait plutôt $e^{i \frac{\tau}{2}}=-1$, oups le $2$...

    Vouloir éliminer les $2$ de ces formules, n’est-ce pas un peu faire abstraction du fait que $2$ est une constante fondamentale en mathématiques ?

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.