18 octobre 2015

19 messages - Retourner à l'article

Voir tous les messages - Retourner à l'article

  • Euh....

    le 29 décembre 2020 à 10:29, par Pygrator

    Alors $2 \pi r$ c’est nul, mais $\frac{1}{2} \tau r^{2}$, c’est génial ? Je trouve cet argument un peu limite personnellement.

    $\tau$ ou $\pi$ il y aura toujours des $2$ qui trainent, l’intégrale de Gauss l’illustre bien...

    Au passage la formule $e^{i \tau}=1$ ne sert pas à grand chose, l’équivalent de l’identité d’Euler serait plutôt $e^{i \frac{\tau}{2}}=-1$, oups le $2$...

    Vouloir éliminer les $2$ de ces formules, n’est-ce pas un peu faire abstraction du fait que $2$ est une constante fondamentale en mathématiques ?

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.