21 décembre 2009

5 messages - Retourner à l'article
  • Design et formes optimales (I)

    le 22 décembre 2009 à 16:47, par Pascal de THIERSANT

    Bonjour,

    Cette première partie pose de façon simple la problématique d’optimisation des structures, en fonction de performances prédéfinies.

    Bravo aux scientifiques qui prennent le temps de vulgariser (ce qui n’a rien de vulgaire, bien au contraire) . Toute la noblesse est dans l’art de mettre à la portée du plus grand nombre ce qui n’est souvent uniquement partagé que par des esprits éclairés.

    Répondre à ce message
    • Design et formes optimales (I)

      le 22 décembre 2009 à 17:30, par François Jouve

      Merci pour ces encouragements

      Répondre à ce message
  • Design et formes optimales (I)

    le 24 décembre 2009 à 15:54, par flandre

    très intéressant. pouvez vous préciser un peu plus ce qu’est une console ?

    Répondre à ce message
    • Design et formes optimales (I)

      le 24 décembre 2009 à 16:20, par Grégoire Allaire

      Console est la traduction usuelle, mais probablement imparfaite, du mot anglais « cantilever ». Il désigne un assemblage de barres ou de poutres qui transmet une force appliquée à une de ses extrémités à un mur de soutien situé sur une autre extrémité. L’optimisation d’une telle « console » est un cas test, académique, extrêmement populaire dans le domaine de l’optimisation de structures. Vous pouvez en voir des exemples dans les parties (II) et (III) de l’article.
      Bien que ce cas test soit « académique » on parle aussi de « ponts cantilever » qui sont bien réels eux !
      Voir :
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Pont_à_poutres_cantilever

      Répondre à ce message
  • Design et formes optimales (I)

    le 23 avril 2019 à 11:38, par LALANNE

    C’est article est évidemment une première approche du problème de l’optimisation des structures.
    En aéronautique , la réglementation impose une approche plus complète.

    • On considère, sous les chargements habituels, un objectif de durée de vie , pour schématiser il s’agira de s’intéresser au cycle de contraintes de la zone la plus critique
    • On considère aussi les chargement limites qui peuvent être rencontrés en service. Dans ces cas des marges sont imposées par rapports à tous les modes de ruine possibles (flambage, déformations permanentes, ruptures...)
    • On doit aussi examiner les cas de panne, avec là aussi des marges imposées.
    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.