19 novembre 2009

9 messages - Retourner à l'article

Voir tous les messages - Retourner à l'article

  • Science et grand public

    le 22 novembre 2009 à 22:56, par Damien Calaque

    Bonsoir,

    je ne trouve rien de choquant à écrire (ou simplement sous-entendre) que le savant connait des choses que le « grand public » ne connait pas. Et qu’il peut en conséquence lui expliquer des choses, d’avantage que la réciproque.

    Pour avoir participé à la fête de la Science à la fois comme visiteur et comme scientifique, je trouve bénéfique (et enrichissante) cette disymétrie qui existe entre le savant et le simple citoyen. L’art de la distance et l’amour du lointain (comme disait Nietzsche) ont toute ma sympathie.

    Oui, si on parle de mathématiques alors le citoyen lambda est moins savant que moi. Aucune prétention ici. Un simple constat.

    Je reste sceptique fasse au relativisme et à la maïeutique.

    Bref, vous l’aurez compirs, ce message est un plaidoyer pour le « et » du titre ;-)
    Pour aller vers le grand public, il faut en être distinct.

    Amitiés,

    Damien

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.