19 novembre 2009

9 messages - Retourner à l'article

Voir tous les messages - Retourner à l'article

  • Science et grand public

    le 23 novembre 2009 à 10:52, par François Sauvageot

    Bonsoir,

    je n’ai pas évoqué de maïeutique et du relativisme je m’écarte le plus possible, tout au plus considéré-je avec sympathie le post-modernisme.

    Je dis que la réciproque de ce que tu évoques est vraie : le visiteur connait des choses que le savant ignore. Et, même dans son domaine de prédilection, il peut lui apprendre des choses ou lui en faire réaliser. J’en veux pour preuve que certain(e)s collègues refusent de faire des animations de maths arguant qu’ils(elles) ne sont pas compétent(e)s sur le sujet. Être professionnel n’implique pas une omni-compétence : il reste beaucoup à apprendre. Et le visiteur peut être celui qui fera avancer la connaissance du savant.

    Par ailleurs je reste choqué qu’on puisse sous-entendre qu’il y a un ordre total (ou même partiel) sur les connaissances mathématiques. Que veut dire : être moins savant que ? Ça n’a pas de sens pour moi. Es-tu plus ou moins savant que moi ? même en se restreignant aux maths ?

    Quant à l’expression lambda, je ne sais pas, ça veut dire quoi ? Qui est cet individu ? Existe-t-il ? Chacun(e) a des expériences et un vécu qui le rendent unique, et qu’il(elle) peut partager, ou pas. Il y a un mépris dans cette appellation, tout comme dans le mot vulgarisation. Je n’aimerais pas être un lambda.

    Pour clore, on peut être distinct sans être disjoint. La différence peut même ne résider que dans la fonction, à un moment donné. Pourquoi reflèterait-elle quelque chose de plus ? pourquoi la dissymétrie serait-elle sociale ? pourquoi l’animateur(trice) ne pourrait-il(elle) pas aussi être en situation d’être un(e) « apprenant(e) » ?

    Parce que je sais expliquer le modèle de Black-Scholes, la topologie algébrique dans une molécule d’ADN ou encore le fonctionnement de la géolocalisation par téléphone portable ne rend pas plus pertinent, socialement, que mes concitoyens. Je peux apporter un regard différent, le partager et surtout le confronter à d’autres regards. Sans ces autres regards, ma connaissance reste nombriliste.

    Bien à toi,

    François,

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.