6 avril 2020

1 message - Retourner à l'article
  • Épidémie et logarithme - complément du 26 novembre

    le 26 novembre 2020 à 22:56, par Jérôme Buzzi

    Les courbes logarithmiques semblent avoir reflué dans les médias, c’est bien dommage. On peut poursuivre l’analyse ébauchée dans l’article, les tests ont été pratiqués à grande échelle et les statistiques sont facilement consultables.

    Utilisation de Géodès (Santé publique France)

    On peut récupérer sur le site Géodes de Santé publique France le nombre de tests positifs quotidiens depuis le 13 mai 2020 et jusqu’à aujourd’hui (moyennant un délai de 3 jours permettant la remontée des statistiques). On peut tracer le graphe du logarithme de la moyenne sur 7 jours du nombre de tests positifs (plus précisément, on affecte au jour J la moyenne des valeurs des jours J-6, J-5,.., J-1 et J).

    Que voit-on ? (le graphe est disponible en versions ordinaire et logarithmique ici)

    - du 20 juillet au 27 octobre cette courbe logarithmique est pratiquement linéaire, avec une pente correspondant à un doublement tous les 12-13 jours, à l’exception de la période du 8 au 29 septembre où la croissance est fortement ralentie (seulement +10% en 21 jours) ;

    - à partir du 6 novembre, la courbe logarithmique est encore linéaire, mais cette fois-ci avec une pente à la baisse correspondant à une division par 2 tous les 9 jours.

    La deuxième vague correspond donc au prolongement de la tendance visible fin juillet. On ne voit aucune « explosion soudaine » comme on a pu le lire ici ou là. Au contraire, la seule surprise vient de l’interruption de la croissance exponentielle pendant le mois de septembre. Pourquoi ? C’est là qu’il ne suffit plus de calculer mais qu’il faut aller chercher un épidémiologiste.

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.