3 janvier 2010

23 messages - Retourner à l'article

Voir tous les messages - Retourner à l'article

  • Plafond de verre

    le 20 janvier 2010 à 11:50, par Jamel Ghanouchi

    Bonjour(soir),
    Je voulais simplement faire remarquer que les plus grands calculateurs ne calculent paradoxalement pas. La plupart sont synesthètes et, à la place des nombres, voient des couleurs ou sentent des odeurs ou encore entendent des sons.
    Il est arrivé à plusieurs reprises que des mathématiciens professionnels défient ces calculateurs dans des joutes pour lesquelles ils se préparent d’une manière efficace. Pas assez, cependant, car la sentence est tojours la même, les calculateurs « de naissance », permettez-moi le mot, sortent toujours gagnants.
    Les mathématiciens ne sont pas tous des calculateurs prodiges, mais on en a vu qui cumulaient les deux talents : Léonard Euler a également été un calculateur prodige, ainsi que Janos Von Neumann et bien d’autres...
    Mon hypothèse est que certains ingénieurs, les plus grands selon moi, voient mentalement la structure, diemensionnent, savent intuitivement avant les calculs, sans les calculs, si elle résistera aux charges et sollicitations. Il en est de même des grands architectes : j’en profite pour remarquer que Zaha Hadid a commencé par étudier les maths avant de se tourner vers l’architecture et que l’architecture moderne doit beaucoup aux ingénieurs.
    Vous me faites aussi penser qu’il n’y a pas que le calcul, qu’il y a aussi la géométrie (il y a bien le mot mesure dans l’étymologie de ce mot, mais, personnellement, je ne vois aucun rapport entre les deux).

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.