15 octobre 2006

2 messages - Retourner à l'article
  • Le mouvement brownien et son histoire, réponses à quelques questions

    le 9 décembre 2014 à 19:35, par Aboubakar Maitournam

    Merci Monsieur Kahane pour ce bel article. L’histoire du brownien peut aussi s’illustrer par la citation « la pierre qu’ont rejeté les bâtisseurs est devenue la pierre angulaire ». En clair, l’intouchable, le pestiféré, le mal coiffé au sens figuré du terme (car mathématiquement sa trajectoire est une fonction continue et nulle part dérivable) qu’est le brownien ; est devenu l’objet central au moins des probabilités avancées. En effet, pendant longtemps, en mathématiques, la régularité (au sens mathématique du terme) était de mise. De manière imagée, il fallait être en tenue de soirée, cheveux coupés courts pour rentrer au « club » mathématiquement parlant (les objets mathématiques devaient être lisses). Le brownien était quasiment « hippie », tordu, monstrueux : cheveux longs, lunatique. Puis les temps ont changé. La norme s’est inversée. La tenue de soirée signifie étriqué, coinçé. Le brownien s’est décomplexé, a « déboulé » dans le salon sans frapper à la porte. Et finalement le club a « fait avec ».

    Répondre à ce message
  • Le mouvement brownien et son histoire, réponses à quelques questions

    le 19 août 2015 à 07:22, par ktigana1

    Je travaille sur l’étude dynamique des microparticules. Je trouve le mouvement brownien et son histoire intéressant.

    Je suis inscrit en Thèse à l’université de Université Nangui Abrogoua (Cote d’Ivoire). Je souhaiterais participer à des débats et des séminaires qui sont en rapport avec les microparticules.
    Je tiens sincèrement vous remercier

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.