1er avril 2011

18 messages - Retourner à l'article
  • Il y a cent quarante ans : la mort de Galois

    le 1er avril 2011 à 07:55, par Bernard Hanquez

    Il ne vous reste plus qu’à mettre à jour l’article Wikipédia consacré à Evariste Galois :-))

    Répondre à ce message
    • Il y a cent quarante ans : la mort de Galois

      le 1er avril 2011 à 17:30, par Michèle Audin

      En effet. Je viens de le faire. Par manque de temps, je me suis contentée d’indiquer notre article parmi les références au bas de la page.

      Merci pour le conseil (et pour votre « matinalité »).

      Répondre à ce message
      • Il y a cent quarante ans : la mort de Galois

        le 3 avril 2011 à 19:24, par Bernard Hanquez

        Aujourd’hui le lien sur wikipédia a disparu. Mais bon, c’était prévisible.

        Matinalité : le matin est le moment idéal pour s’adonner aux mathématiques (en simple amateur), on a l’esprit frais et disponible.

        Répondre à ce message
        • Il y a cent quarante ans : la mort de Galois

          le 4 avril 2011 à 20:34, par Michèle Audin

          le lien sur wikipédia a disparu. Mais bon, c’était prévisible

          Dommage pour cet article de wikipedia... dont il faut bien convenir qu’il n’est pas excellent.

          Il serait facile d’en améliorer la présentation des mathématiques de façon à les rendre lisibles par un public plus large.

          Il serait facile d’y ajouter les références manquantes (par exemple à Rothmann, dont une phrase est citée sans référence).

          Il serait plus difficile d’en améliorer le style.

          Mais, puisque c’est une chasse gardée, je ne le fais pas !

          Répondre à ce message
  • Il y a cent quarante ans : la mort de Galois

    le 1er avril 2011 à 09:21, par Gouanelle

    « Se non è vero, è bene trovato ».
    Puisque nous sommes dans l’Histoire, quelqu’un sait-il depuis quand le Premier Avril est « canularisé » ?
    Cl G

    Répondre à ce message
  • Il y a cent quarante ans : la mort de Galois

    le 1er avril 2011 à 15:04, par Daniel Massart

    magnifique travail historique, dont les fracassantes révélations ont fait l’effet d’une bombe au séminaire Darboux de ce matin

    Répondre à ce message
  • Il y a cent quarante ans : la mort de Galois

    le 1er avril 2011 à 15:12, par Laurent Berger

    Très joli :)

    Pour une « explication » du phénomène concernant x^2+x+41, cf le troisième exercice du partiel 2010 de mon cours de M2 de théorie algébrique des nombres (qu’on pourra trouver ici : http://www.umpa.ens-lyon.fr/ lberger/algnum.html).

    Laurent

    Répondre à ce message
    • Il y a cent quarante ans : la mort de Galois

      le 1er avril 2011 à 16:07, par Aurélien Alvarez

      Merci Laurent pour l’explication.

      Pour les personnes qui souhaitent suivre le lien donné par Laurent, il faut rajouter un tilde dans l’url entre / et lberger.

      Salut, Aurélien.

      Répondre à ce message
  • Il y a cent quarante ans : la mort de Galois

    le 1er avril 2011 à 23:17, par Alain Valette

    Il est encore temps de signaler l’intérêt de Galois pour la géométrie de Poisson (même si ce dernier avait refusé, pour l’Académie des Sciences, le mémoire de Galois sur la résolubilité des équations par radicaux).

    Sur l’histoire du Premier Avril, voir :
    http://www.lesoir.be/le_studio/infographies/flash.php?l=1aprilFR3103

    Répondre à ce message
  • Il y a cent quarante ans : la mort de Galois

    le 1er avril 2011 à 23:24, par Dimitri Karpov

    Article plaisant. J’ai cru reconnaître l’influence de Marcus de Sautoy dans la description de la fonction zêta de Riemann. Je me trompe ?

    Répondre à ce message
    • Il y a cent quarante ans : la mort de Galois

      le 2 avril 2011 à 00:09, par Aurélien Alvarez

      Oui, vous avez tout à fait raison. Cette idée que si la série harmonique correspond à la vibration d’une corde de violon, la fonction zêta quant à elle devrait résonner comme une symphonie, est développée dans « La symphonie des nombres premiers » de Marcus du Sautoy.

      Mais ne nous y trompons pas, c’est une idée assez ancienne. D’ailleurs déjà présente dans les travaux de Galois. ;-)

      Répondre à ce message
  • Le cri du peuple

    le 2 avril 2011 à 08:22, par pi.leleu

    Il est temps en effet de réhabiliter les communards, parmi lesquels,
    en plus de Galois, Vallès, Rochefort, Grousset, Vermersch, madame André Léo, Pyat, Cluseret, Delescluze, Viard, Vaillant, Rigault, Cournet, Ferré, Fränkel, Andrieu, Rossel .... et tous les autres.

    Il est encore temps aussi, à cette fin, de signer cette pétition
    Il y a cent quarante ans, la commune de Paris
    La grand’ville a le pavé chaud

    (AR)

    Répondre à ce message
  • Il y a cent quarante ans : la mort de Galois

    le 2 avril 2011 à 19:12, par ducanh

    intéressant, cet article. J’étais très très surpris pendant la première lecture.

    Répondre à ce message
  • Il y a cent quarante ans : la mort de Galois

    le 2 avril 2011 à 23:15, par flandrin

    Galois n’est pas mort à l’âge de soixante ans.
    Il est mort en duel.

    Répondre à ce message
    • La vérité sur la mort de Galois

      le 3 avril 2011 à 11:46, par Michèle Audin

      Galois n’est pas mort à l’âge de soixante ans.

      C’est ce que l’on croyait généralement avant les recherches qui ont donné lieu à notre article. Nous nous permettons de vous signaler son retentissement international (voir par exemple cet article).

      Il est mort en duel.

      Ah ! La vieille histoire Pescheux d’Herbinville. Celui-là, il ne savait pas quoi faire pour se faire mousser ! Exit Pescheux d’Herbinville...

      Répondre à ce message
      • La vérité sur la mort de Galois

        le 3 avril 2011 à 19:31, par Bernard Hanquez

        Le sens de l’humour se perd. Très bien ce lien vers « cet article ».

        Répondre à ce message
  • Il y a cent quarante ans : la mort de Galois

    le 19 mai 2016 à 08:40, par Michèle Audin

    Un post-scriptum, pas sur la mort de Galois pendant la Commune de Paris, mais sur la Commune de Paris elle-même, pour signaler la naissance d’un site (blog) qui lui est consacré, ici (cliquer).

    Répondre à ce message
  • Il y a cent quarante ans : la mort de Galois

    le 7 mai 2018 à 05:20, par Pierre Lescanne

    Un peu plus d’un siècle après la mort d’Évariste, en 1976, J. Jones, D. Sato, H. Wada et D. Wiens ont trouvé un polynôme dont les valeurs positives pour des valeurs positives des variables sont les nombres premiers. Voir l’article de Jean-Paul Delahaye sur le sujet.

    P. S. Le troisième auteur est un poisso.

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.