17 juin 2011

4 messages - Retourner à l'article
  • Mélange

    le 19 juin 2011 à 08:40, par Bernard Hanquez

    La fabrication des bonbons en Chine me rappelle les machines qui brassent la guimauve dans les fêtes foraines avec leurs bras qui tournent inlassablement et replient la guimauve sur elle même. C’est sans doute le même principe.

    Voir la vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=G9_E...

    Répondre à ce message
    • Mélange

      le 20 juin 2011 à 10:27, par Julien Marché

      Merci pour le lien youtube, cela illustre bien le propos de l’article ! Il y a de nombreux films impressionnants autour de la guimauve...

      Répondre à ce message
  • Mélange

    le 20 juin 2011 à 14:31, par Julien

    En fait l’article s’étale (!) surtout sur le cas de la transformation continue. Le cas discret est assez spécifique pour mériter un traitement séparé, ne serait-ce que pour admirer le spectacle étonnant d’une image pixelisée qui, après être déformée un certain nombre de fois, revient à l’identique !

    Avec tout ça, il y a quand même une petite arnaque dans le sous-titre : on ne sait toujours pas combien de fois il faut battre le jeu de cartes pour qu’il soit « désordonné »...

    Répondre à ce message
    • Mélange

      le 20 juin 2011 à 16:49, par Julien Marché

      Sans nul doute, il y a d’autres choses à dire sur le mélange ! Vous pensez à un modèle discret en temps discret, je suis plus attiré par les modèles continus en temps continu. Pour écrire cet article, j’ai par exemple réfléchi à ce qui se passait dans mon mixeur sans trouver une explication convaincante...
      Sinon, je me défends au sujet de la « petite arnaque » : si vous lisez les articles d’IdM auxquels je fais référence, vous verrez qu’il faut mélanger le jeu 7 fois !

      Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.